Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 08:21




...il faut aller prendre l'argent là où il est, chez les pauvres.
Ils n'en ont pas beaucoup, mais ils sont nombreux.


(café de l'Olympe, planète Terre).




 betteraves-22.JPG




Plateau d'Auvers-sur-Oise, décembre 2009 à 13 heures.
Photographie : copyright Olivier Verley.



 
Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 08:44










J'ai plutôt bien accusé le départ des vanneaux.
Cela aurait été une autre affaire s'ils n'avaient été qu'un.

Quand l'un disparait au profit de la nasse

Mais il m'aura fallu un petit séjour à l'abbaye de Royaumont pour m'en remettre et faire le point.

J'ai d'autres amies qui reviennent aussi chaque année, innombrables exhumées.








Plateau d'Auvers-surOise, décembre 2009, 15 heures.
Photographie : copyright Olivier Verley



 
Repost 0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 11:05





Comme le temps le permettait, nous avons abordé, à la veillée,
le délicat sujet de la littérature.
Quand le vanneau est à terre, son petit corps est rassemblé.
Il prend très peu de place.
Et je ne veux pas dire par là
qu'il ne la ramène pas.
Simplement, c'est plus pratique. Pas de préoccupation quant à son envergure.
Donc, rassemblé, il n'est pas loin de ressembler à un petit paquet que l'on aurait enveloppé dans du papier journal.

Il serait plus exact de dire que je leur ai fait la conversation, pour tester ce que peuvent supporter leurs paupières.
J'ai cru faire de mon mieux, en choisissant un sujet qui leur soit digne,
leur ai parlé de Henri Michaux, de
Plume en particulier.
 
-
seul l'oiseau vit de sa plume, ai-je glissé pour me faire remarquer.

C'est invisible à l'oeil nu, mais dans cet instant vous les sentez se déployer.
Et dans le même temps, ce qui est très habile, j'avais accès à la photographie de leur rêve favori.











Plateau d'Auvers-sur-Oise,
Photographie : copyright Olivier Verley.




Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 09:48




S'éloigner, revenir, s'éloigner.
Même sous la torture vous n'emporteriez rien de moi.










Plateau d'Auvers-sur-Oise,
Photographie : copyright Olivier Verley.


 
Repost 0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 09:26




Lancés par des vents de mer,
les oiseaux blancs désarticulent les noires nuées,
brouillent l'inexplicable unité.

Voyez le vanneau, mes amis, voyez le vanneau.
Il finit par aimer ça, comme le nouvel élément imprévu du jeu. 










Plateau d'Auvers-sur-Oise,
Photographie : copyright Olivier Verley.



 
Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:16



Toutes vos lettres,
en désordre dans le ciel,
pour y mettre bon ordre
.

Oh ! mes vanneaux !
battez l'air tant qu'il est chaud !









Plateau d'Auvers-sur-Oise,
Photographie : copyright Olivier Verley.



 
Repost 0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 13:43



Rassures-toi : plus tu t'approches,
plus tu t'éloignes du coeur du vanneau.










Plateau d'Auvers-sur-Oise.
Copyright Olivier Verley.




Repost 0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 18:07












S'il est une chose que je ne pourrai jamais faire,
c'est bien d'arrêter mes vanneaux.

Je crois que ce qui les excitent par dessus tout,
ce sont, après le passage des lames,
les luisants et réguliers blocs de terre retournée,
les muscles noirs ensanglantés.




Plateau d'Auvers-sur-Oise.
Photographie : copyright Olivier Verley.


 
Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 11:46



Je peux compter chaque année sur lui.
Le vanneau huppé est de retour.
L'horaire des représentations est soumis au caprice du vanneau,
mais dans le ciel c'est un seul et même corps.

Venez nombreux, le théâtre est vaste, la chorégraphie au poil.
Depuis le temps, je les connais tous par leur petit nom. 








Plateau d'Auvers-sur-Oise.
Photographie : copyright Olivier Verley.



 
Repost 0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 07:25










Octave Mirbeau décrit une scène hallucinante dans le Journal d'une femme de chambre. Célestine, après avoir repoussé Georges, un jeune tuberculeux, finit par se livrer à lui dans une étreinte où le crachat fait jonction entre la vie et la mort : "Mon baiser avait quelque chose de sinistre et de follement criminel. Sachant que je tuais Georges, je m'acharnais à me tuer, moi aussi, dans le même bonheur et le même mal. Délibérément, je sacrifiais sa vie à la mienne. Avec une exaltation âpre et farouche qui décuplait l'intensité de nos spasmes, j'aspirais, je buvais la mort, toute la mort, à sa bouche. Et je me barbouillais les lèvres de son poison. Une fois qu'il toussait, pris, dans mes bras, d'une crise plus violente que de coutume, je vis mousser à ses lèvres un gros, immonde crachat sanguinolent. -Donne... donne... donne ! Et j'avalais le crachat avec une avidité meurtrière comme j'eusse fait d'un cordial de vie (...)."



Photographie : copyright Olivier Verley.




Repost 0
Published by Olivier Verley
commenter cet article

  • : Olivier Verley
  • Olivier Verley
  • : Quand ton sang ne fait qu'un tour, alors dis-toi que tu en as le coeur net.
  • Contact

Profil

  • Olivier Verley
  • Photographie
  • Photographie

http://olivier-verley.jimdo.com/

 

 Copie de Portrait O. Verley par Bruno Dugimont.

                                ©B. Dugimont

Recherche

EDITIONS

Ouvrages publiés

 

 

La chambre du secret.

Avec un texte d'Eric Chevillard.

46 portraits, 46 secrets.

Editions Créaphis.

 

la chambre du secret 006
 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Similitudes et contrastes,
paysages du gers.
16 planches en phototypie,

 100 ex. sous coffret numérotés et signés.

Texte de Jean-Loup Trassard
Editions ITEM.



P1000400 (2)

Similitudes et contrastes 1
 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Côte d'Opale, le Site des Caps.

 
Texte de Bernard Latarjet.
Editions Marval. 


Littoral

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/


Jumièges

70 photographies.
Editions Points de vue
Textes de Gabriel Bauret et Isabelle Roby.


jumieges blog 
 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Les Passants considérables
Editions points de suspension
Texte de Gabriel Bauret. 


P1000354


http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Le Quintette au bord de l'Oise


(Antoine Duhamel)
Texte de Bertrand Tavernier.


http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/

 



Entre chien et loup, paysages


Texte de Chantal Bizzini
Fondation Crédit-Lyonnais.


p1000365(1) (2)

 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/


Voir Royaumont


Editions Créaphis.

Créaphis Royaumont

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/

 

 

Le dernier amour de Mathiastôtfélè

(Drame puéril)

O. Verley, avril 1983.

 

P1110512-copie-1.JPG

 

Articles Récents

Pages

contact

verley.olivier@gmail.com

Catégories