Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 11:05





Comme le temps le permettait, nous avons abordé, à la veillée,
le délicat sujet de la littérature.
Quand le vanneau est à terre, son petit corps est rassemblé.
Il prend très peu de place.
Et je ne veux pas dire par là
qu'il ne la ramène pas.
Simplement, c'est plus pratique. Pas de préoccupation quant à son envergure.
Donc, rassemblé, il n'est pas loin de ressembler à un petit paquet que l'on aurait enveloppé dans du papier journal.

Il serait plus exact de dire que je leur ai fait la conversation, pour tester ce que peuvent supporter leurs paupières.
J'ai cru faire de mon mieux, en choisissant un sujet qui leur soit digne,
leur ai parlé de Henri Michaux, de
Plume en particulier.
 
-
seul l'oiseau vit de sa plume, ai-je glissé pour me faire remarquer.

C'est invisible à l'oeil nu, mais dans cet instant vous les sentez se déployer.
Et dans le même temps, ce qui est très habile, j'avais accès à la photographie de leur rêve favori.











Plateau d'Auvers-sur-Oise,
Photographie : copyright Olivier Verley.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

eglantine 06/12/2009 11:25


Florence c'est par vos yeux que tout c'éclaire, méfiance tout de même de ne pas aller trop loin au dela d'une impression qu'on vous offre, votre délectation pour cet animal risquerai de vous mener
à la curée ,qui se fait toujours au dépend de l'un des participant.
Pour refaire le monde ils partirent, mais le vivre manqua en chemin...
amicalement.


maurice bellâtre 03/12/2009 18:57


il faut toujours un pragmatique pour tirer sur la sonnette... ça discute le coup, ça bavarde mais tu nous régales quand de tout ce gibier que tu nous fais miroiter ? rôti à la broche ça te dit pas
? l'automne tire à sa fin (faim ? ) et pas le moindre repas de chasseur en vue...


L...............................................uC 03/12/2009 00:00


@Florence:Je ne suis pas loin d'adhérer à vos "divagations"...


Florence 02/12/2009 13:37


Divagations ?


02/12/2009 15:00


Parfois, c'est le mot commentaire qui pose problème Florence.
Et il est bien cruel d'avoir à écrire un comment taire.
Vous souvenez-vous des Lagarde et Michard ?
Ce qui est sûr, c'est que vous êtes généreuse et que je vais bientôt vous demander de devenir mon agent.
Il ne faudra pas oublier cette petite correction : dans le dernier billet, ce sont deux vanneaux et non pas un. Comment referait-il le monde ? 


Florence 30/11/2009 13:39


Vous ne pouviez parler que de Michaux à vos vanneaux .
Vos photos comme la 1 ou la 6 ressemblent à ses tableaux de signes en mouvements !
Au départ vous montrez un paysage ou deux de ciels avec vanneaux.
La photo est un instantané les vanneaux semblent immobiles.
Et pourtant l'instant d'après ils se sont déplacés.
Ensuite vous vous rapprochez d'eux, d'autres photos apparaissent avec des vanneaux saisis dans leur vol.
Ainsi d'un tout, le nuage de vanneaux, on peut distinguer peu a peu chaque élément.
Vous terminez par la photo d'un seul vanneau. vous ne pouvez être plus prêt.
Maintenant si j'applique à vos photos ce que pense Michaux.
Le paysage de vanneaux dans le ciel pourrait correspondre à un individu dans sa totalité. Un individu apparemment stable à un instant t.
Mais si on regarde de plus près, on décèle au cours de la vie de l'individu différents évènements comme autant de vanneaux dans le nuage. Même dans un individu à l'instant t : on découvre en lui
des pensées différentes et des questionnements.
Plume est un personnage qui se laissent porté par les évènements ne décident pas vraiment, comme les vanneaux se laissent portés par les courants chauds ou téléguidés une horloge magnétique dans
leur cerveau. Ils ne choisissent pas.
Cette idée de Michaux d'un individu comparé à un payage stable un terrain d'exploration contenant "même invisible à l'oeil nu' différents couches d'évènements qui font sa personnalité.
Cela me fait penser en sciences à l'espèce humaine prise comme une entité stable mais composée d'éléments tous différents : la variabilité des hommes.
De m^me l'entité homme globalement stable présente des variabilités dans sa vie suivant ses fonctionnements organiques.
Divagations divagations....

Je trouve cela très fort d'avoir établi cette relation entre vos photos de vanneaux et la peinture de Michaux !
Subjuguée presque je serais !!


  • : Olivier Verley
  • Olivier Verley
  • : Quand ton sang ne fait qu'un tour, alors dis-toi que tu en as le coeur net.
  • Contact

Profil

  • Olivier Verley
  • Photographie
  • Photographie

http://olivier-verley.jimdo.com/

 

 Copie de Portrait O. Verley par Bruno Dugimont.

                                ©B. Dugimont

Recherche

EDITIONS

Ouvrages publiés

 

 

La chambre du secret.

Avec un texte d'Eric Chevillard.

46 portraits, 46 secrets.

Editions Créaphis.

 

la chambre du secret 006
 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Similitudes et contrastes,
paysages du gers.
16 planches en phototypie,

 100 ex. sous coffret numérotés et signés.

Texte de Jean-Loup Trassard
Editions ITEM.



P1000400 (2)

Similitudes et contrastes 1
 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Côte d'Opale, le Site des Caps.

 
Texte de Bernard Latarjet.
Editions Marval. 


Littoral

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/


Jumièges

70 photographies.
Editions Points de vue
Textes de Gabriel Bauret et Isabelle Roby.


jumieges blog 
 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Les Passants considérables
Editions points de suspension
Texte de Gabriel Bauret. 


P1000354


http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/



Le Quintette au bord de l'Oise


(Antoine Duhamel)
Texte de Bertrand Tavernier.


http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/

 



Entre chien et loup, paysages


Texte de Chantal Bizzini
Fondation Crédit-Lyonnais.


p1000365(1) (2)

 

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/


Voir Royaumont


Editions Créaphis.

Créaphis Royaumont

http://olivier-verley.jimdo.com/ouvrages-publi%C3%A9s/

 

 

Le dernier amour de Mathiastôtfélè

(Drame puéril)

O. Verley, avril 1983.

 

P1110512-copie-1.JPG

 

Articles Récents

Pages

contact

verley.olivier@gmail.com

Catégories